Alors que la plupart des Occidentaux meurent dans leur lit, mort allégée par des antalgiques ou des anxiolytiques, préparée par des directives anticipées et entourée par des professionnels, la question se pose de l’accompagnement de cette mort « différente » de celle qui prédominait voici cinquante ans. La mort et le deuil font l’objet d’une déritualisation massive dans laquelle certains lisent « la fâcheuse conséquence d’un système capitaliste qui exerce sur l’homme post-moderne une violence symbolique » (Ziegler, 2008). La mort s’entoure d’anonymat, de solitude et d’isolement dans le cadre de l’hôpital (Thomas, 1985), tandis que le deuil est devenu un état morbide et asocial (Bacqué, 2013 ; Baudry, 2003). La population a recours à des bricolages rituels mobilisant des ressources originales pour régler les relations entre morts et vivants (Despret, 2015), et notamment les formes spontanées, facilitées, assistées et provoquées de communications avec les défunts (Beischel, 2019). Par une approche de comparaison interculturelle, nous souhaitons consacrer cette journée à l’étude de l’accompagnement du mourir et du « deuil créateur » contemporains (Kokou-Kpolou et al., 2016).

PROGRAMME DE LA JOURNÉE DU 20 MAI 2021 :

9h00 : Ouverture

9h15 : Renaud Evrard et Marianne Dollander « Le deuil paradoxal : phénoménologie et clinique des expériences effrayantes de contacts avec des défunts »

10h00 : Helena Cassol « Expériences de mort imminente : que nous dit la recherche actuelle ? »

10h45 : Pause

11h00 : Laurent Calvel « Tout Homme est vivant jusqu’à la mort »

11h45 : Sessions jeunes chercheurs

12h45 : Pause repas

14h00 : Eckard Frick « La spiritualité est-elle un comportement d’attachement en fin de vie ? »

14h45 : Philippe Gutton « Remaniements des fonctionnements psychiques en fin de vie »

15h30 : Pause

15h45 : Catherine Le Grand-Sébille « Quand tous les rituels manquent, des plus traditionnels aux plus récents. Des effets de la gestion politique et bureaucratique de la mort au temps du COVID »

16h30 : Enno Edzard Popkes « Expériences de mort imminente et soins spirituels en fin de vie : les modèles historiques et leur signification pour un ars moriendi »

17h30 : Pause

19h30 : Sylvie Carfady « Les EMI, une aide pour accompagner les personnes en fin de vie vers une mort sereine »

20h00 : François Lallier « Expériences de mort imminente : peut-on vraiment parler de mort ? »

20h30 : Table ronde animée par Marie Frédérique Bacqué

[…]

S’inscrire sur Vertical Project

Leave A Comment