Renaud Evrard
MAÎTRE DE CONFÉRENCES HABILITÉS À DIRIGER DES RECHERCHES EN PSYCHOLOGIES ET PSYCHOPATHOLOGIES

Renaud Evrard est qualifié aux fonctions de professeur des Universités et encadre des recherches sur la psychologie clinique, la psychopathologie et les expériences exceptionnelles.

Dans le cadre de sa thèse, le psychologue Renaud Evrard a co-fondé le Centre d’information, de recherche et de consultation sur les expériences exceptionnelles (CIRCEE) en 2009. Il est par ailleurs directeur de l’axe « Psychopathologie clinique et projective » du laboratoire InterPsy de l’Université de Lorraine.

PIERRE CURIE ET LES SCIENCES PSYCHIQUES.

La publication récente des correspondances de Pierre Curie dévoilent un aspect souvent méconnu de ses recherches : son intérêt pour le « spiritisme ». Pierre et Marie Curie ont en effet fait partie d’une commission de l’Institut Général Psychologique, fondé en 1900, chargée d’étudier la médium napolitaine Eusapia Palladino de 1905 à 1908. Plusieurs savants d’Europe avaient été convaincus de ses capacités paranormales à déplacer des objets à distance ou à faire apparaître des substances fantomatiques appelées « ectoplasmes ». C’est au beau milieu de ces études que Pierre Curie succombera des suites d’un accident. Or, ses correspondances révèlent l’intérêt grandissant de ce physicien lauréat du prix Nobel qui, au seuil de sa mort, ne proposait pas moins que de se reconvertir aux « sciences psychiques ». Doit-on envisager sa recherche dans la continuité de sa carrière dans les « sciences physiques » ou bien comme un égarement ? Les parapsychologues se plaisent à compter Pierre et Marie Curie dans leurs rangs. Mais une analyse historique plus précise révèle bien des ambiguïtés dans leur attitude.

Site d’édition : BLURB

LA LÉGENDE DE L’ESPRIT.
Enquête sur 150 ans de parapsychologie

En 2017, le présent ouvrage est lauréat du Book Award of the Parapsychological Association. Cette récompense est annuellement attribuée à des travaux de qualité inscrits dans le champ de la recherche parapsychologique contribuant significativement à l’enrichissement de la discipline. Des ectoplasmes à la Sorbonne ? Deux voyantes impliquées dans l’affaire Dreyfus ? Pierre Curie prêt à enseigner la parapsychologie après son étude de la médium Eusapia Palladino à l’Institut général psychologique ? La France au sommet de la parapsychologie mondiale durant les Années folles ? Afin d’établir une science de l’esprit, ceux qui devinrent les psychologues n’exclurent d’abord aucune voie. Il y eut tant à apprendre des transes des somnambules magnétiques, de l’automatisme des médiums et des observations de fantômes, que la psychologie reste marquée à jamais par son cheminement à travers les méandres du psychisme. Ce n’est que tardivement qu’un prétendu divorce fut prononcé, la faute en étant attribuée à la pseudo-scientificité supposée de cette exploration du potentiel humain. Ainsi scindée, la psychologie du xxe siècle refoula progressivement sa légende pour mieux se faire reconnaître comme science, n’échappant pourtant guère aux retours insistants de ces questions hétérodoxes. En cheminant aux côtés de dix chercheurs remarquables, dont les Prix Nobel Pierre Curie et Charles Richet, vous découvrirez l’une des faces obscures de l’histoire des sciences françaises. S’appuyant sur des recherches académiques, la consultation d’archives spécialisées ainsi que sur des échanges avec des descendants de chercheurs, cette enquête retrace 150 ans d’une légende inspirée de faits réels… Ce livre ouvre à une meilleure compréhension du rapport entretenu par notre société avec ceux qui osent encore affirmer faire l’expérience du paranormal.

Site d’édition : Editions trajectoire

FOLIE ET PARANORMAL
Vers une clinique des expériences exceptionnelles

Les « expériences exceptionnelles » s’intègrent mal à nos habitudes de pensée : sortie du corps, expérience de mort imminente, impression de télépathie, sensation de hantise… Souvent interprétées en termes paranormaux ou spirituels, ces expériences sont parallèlement assimilées à des manifestations de la psychose. Mais ces vécus hors-normes, partagés par une large portion de la population, viennent bouleverser les modèles contemporains de la maladie mentale. Comment faire la part des choses entre « paranormal » et « folie » ?

Pour un clinicien accueillant des personnes en difficulté face aux expériences exceptionnelles, ce qui peut paraître comme un déséquilibre deviendra, selon une autre lecture, une forme de rééquilibrage, une recherche de solution par des chemins de traverse. La compétition des catégories diagnostiques ouvre, dans l’espace d’une rencontre, les possibilités d’une clinique différentielle qui ne reposerait pas sur des préjugés normés mais sur le repérage d’une dynamique subjective.

Dans un temps où se dissipe le discours psychanalytique sur le sujet et ses processus inconscients émergent des mouvements comme celui des « entendeurs de voix » ou celui, plus marginal, des « enfants indigo », qui occupent de nouveaux espaces entre société, science et santé. Loin de se réduire à quelques croyances hétérodoxes, ces discours s’appuient sur des études de qualité dont les limites n’apparaissent qu’après une analyse approfondie. C’est l’objet de cet ouvrage que d’introduire à une compréhension des débats autour de la clinique des expériences exceptionnelles et de leurs enjeux anthropologiques quant aux multiples projets pour l’homme contemporain.

Site d’édition : Pur Editions