Sylvie Cafardy
MÉDECIN SPÉCIALISÉE EN GÉRIATRIE

Dès le début de ses stages hospitaliers, Sylvie Cafardy observe que de nombreux soignants ont des attitudes d’évitement face aux malades qui ont le plus besoin de leur présence et de leurs soins : les mourants.

C’est en rencontrant un expérienceur qu’elle comprend que ceux qui ont vécu une EMI sont définitivement guéris de cette peur de la mort si délétère que nous partageons tous. Sylvie consacre alors sa thèse de doctorat à la « Contribution de l’étude des expériences de mort imminente à l’accompagnement des mourants ». Thèse soutenue en 1999, et qui obtient le Prix de thèse régional et les félicitations à l’unanimité d’un jury présidé par Monsieur Roger Gil, professeur de neurologie et futur fondateur et président de l’Espace de Réflexion Ethique de Nouvelle-Aquitaine (ERENA).

Sylvie a été première référente en soins palliatifs de l’hôpital de Montmorillon, situé à mi-chemin entre Poitiers et Limoges. J’y prépare une capacité en gériatrie, avant de passer le concours de Praticien Hospitalier en 2004, puis, en 2007, un DU « Maladie d’Alzheimer et maladies apparentées » qui me permet de mettre sur pied une consultation mémoire, laquelle est labellisée en quelques années. Parallèlement, je prends en charge le service d’Unité de Soins de Longue Durée (USLD) de 42 lits et une partie de l’EHPAD de l’hôpital de Montmorillon. En 2017, je complète ma formation par un DU de psychogériatrie auprès du professeur Clément à Limoges.

Sylvie Cafardy vit alors pour transmettre les témoignages qu’elle a recueilli dans ses années à l’hopital et en Ephad pour rendre le passage plus facile.

Voir le livre qui en est né ci-dessous.

Cela a donné naissance à un livre, publié en octobre 2020 aux éditions HumenSciences : « Expériences de mort imminente ».

EXPÉRIENCE DE MORT IMMINENTE
Le témoignage inédit d’une gériatre

Ce livre nous montre que l’on peut échapper à la peur viscérale de la mort, à l’angoisse de la fin, à l’anxiété du néant. Que l’on peut partir apaisé. A condition de ne plus escamoter  » la fin de vie  » comme on l’appelle aujourd’hui, mais au contraire, de la préparer et même de la vivre intensément, aux côtés de ses proches et avec l’aide du personnel soignant. Le docteur Sylvie Cafardy accompagne au quotidien les patients, leurs familles et ses collègues soignants avec, chevillée au corps, l’idée que la mort n’est pas la fin brutale que l’on imagine. Cette conviction, elle l’a puisée dans les EMI, ces Expériences de Mort Imminente vécues par des patients. Des témoignages bouleversants, finement analysés, dont elle tire des enseignements pragmatiques à la fois pour les personnes en fin de vie ou porteurs d’une maladie chronique à pronostic défavorable, pour leurs familles et pour le personnel médical ou paramédical (infirmiers, aides-soignants…).

Site d’édition : HumenSciences