Denis Peschanski

Denis Peschanski

Directeur de recherche au CNRS, Denis Peschanski est affecté au Centre Européen de Sociologie et de Science Politique après avoir été une quinzaine d’années au Centre d’histoire sociale du XXe siècle, et un même temps à l’Institut d’histoire du temps présent avec la tâche, en particulier, d’animer un réseau d’une soixantaine de correspondants départementaux répartis dans toute la France. Spécialiste de la France des années noires, il a publié plusieurs ouvrages.
Par ailleurs, il a été de 1995 à 2000, secrétaire scientifique de la section 33 du Comité national de la recherche scientifique (Formation du monde moderne). En 1998, il a mis sur pied une coordination des secrétaires scientifiques et, à ce titre, a fait partie du bureau de la Conférence des présidents de section du CN, structure qui a été officialisée par voie de règlement intérieur. De l’été 2001 à l’été 2005, il a été membre du conseil scientifique du CNRS (secrétaire scientifique et membre du bureau).

De février 2006 à septembre 2008, D. Peschanski a été directeur scientifique adjoint au CNRS, département des sciences humaines et sociales.

En avril 2009, le projet qu’il copilote avec Ed Berenson (New York University) « Memory and Memorialization » a été retenu pour 3 ans par la Fondation Face et l’Ambassade de France aux États-Unis. Le projet associe NYU et le CNRS ; le mémorial de Caen et la US Fondation for Museum and Memorial 9/11.

En février 2011 le projet qu’il anime, MATRICE (entre mémoire individuelle et mémoire collective), a été retenu comme équipement d’excellence (Equipex, 2011- 2021).

En avril 2016, le projet qu’il codirige avec Francis Eustache (neuropsychologue) sur la mémoire du 13 Novembre a été retenu par les Investissements d’avenir et l’équipe MATRICE a été abondé pour mener ce programme transdisciplinaire porté scientifiquement par le CNRS et l’INSERM et administrativement par heSam Université.
Consultant historique de deux fondations, la Fondation pour la Mémoire de la Déportation et Fondation pour la Mémoire de la Shoah, il préside le conseil scientifique du Mémorial du camp de Rivesaltes ainsi que le le conseil scientifique du Mémorial de Caen (depuis 2006) et est membre du conseil scientifique du mémorial de la Shoah (depuis 2009), du conseil scientifique de Yahad-in-Unum (depuis 2012), du conseil scientifique de l’OSE (depuis 2017) et du conseil scientifique de l’ECPAD (depuis 2017).